mercredi 2 décembre 2015

Mes réussites, je les dois ...

... à vous !

Je voudrais vous remercier de me suivre ! Vous êtes 500 sur ma page Short Édition ! (po.st/tixry)

Ce chiffre-palier se combine avec une autre bonne nouvelle :

Je suis de nouveau en compétition ! \o/

→ Vous pouvez voter pour "Mes réussites je les dois" jusqu'au 1er mars 2016
pour qu'il aille en finale ! Ça se déroule ici : po.st/reussites ! ☺


Merci infiniment de votre soutien ! Je sais qu'on peut le faire !

dimanche 8 novembre 2015

Rattrapage d'épisodes !

Bonsoir ! Je me rends compte que j'ai oublié d'écrire ici pendant assez longtemps... je tiens d'abord à me faire pardonner, entre les cours et les sorties, publier se fait rare, et c'est dommage...

Ensuite, place aux réjouissances !

Bon, j'aurais aimé être publié, mais arriver 7ème sur 45 à la finale, c'est génial !
Ainsi, merci énormément, infiniment, grandement. Sans vous, je n'y serais pas arrivé. Vous avez porté mon "Il est de ces musiques" (po.st/musiques) au sommet ! Ç'a été une expérience magique.

Enfin, sachez qu'il reste 3 semaines (jusqu'au 1er décembre) pour porter "Déclic" (po.st/declic) et "Azur" (po.st/azur) en finale et retenter, qui sait, l'expérience !

Pour l'instant, ils ont respectivement 33 et 38 votes, ce qui les place 76ème et 55ème. Comme quoi, un petit nombre de votes fait vite grimper ;-)

Un grand merci à tous ceux qui me suivent ! Vous êtes top !

À la prochaine - j'espère bientôt !

Bonne soirée !

lundi 7 septembre 2015

#GPA15 On va en finale ♫♪

Bonjour !

Bon, ça fait plusieurs jours, certes.
Mais "Il est de ces musiques" est en finale du Grand Prix Automne 2015 !

Je veux tout d'abord vous remercier car, sans vous, je n'y serais pas arrivé.
Grâce à vous, mon poème peut concourir pour une publication. Et ça, c'est génial !

Les votes ont été remis à 0 par souci d'équité ; vous pouvez donc revoter ici : po.st/musiques,
jusqu'au 21 septembre !

Le 1er sera publié dans Short, le livre saisonnier de Short Édition, et c'est un rêve de gosse,
alors merci à tous ceux qui votèrent, votent et voteront !

Déjà, un grand grand merci aux 84 qui ont déjà voté ! Vous êtes top !

Et merci à vous.

À la prochaine !

dimanche 30 août 2015

Reprise de service.

Le personnage lambda a envie de reprendre du service.

J'étais posé, tranquillement, sur un toit bétonné, et je me posais des questions.
Existentielles, les questions. Il faisait nuit, d'ailleurs il fait toujours nuit ici, puisque je le décide.

Assis, donc, sur ce toit. Questions.

La fraîcheur de la nuit. La droiture de mon costume, enfin de ma veste de costard. Elle est belle, cette veste. Un peu argentée. Comme ma DS Lite. Je l'avais mise la première fois que je m'étais incrusté dans une soirée. La veste, pas la DS Lite. Vous auriez vu la tête des gens ! Pas du tout stupéfaits.
Bien simple : ils ne me voyaient pas. Je suis celui qui leur donne corps.

Moi, quand on ne sait pas ce que je fais, je peux être n'importe où. Soirée, rêve, café. Même à minuit, même à 2 × minuit. À danser, courir, siroter. Mais pas au hasard. Les dés sont pipés. Il ne faut pas violer les lois de la physique. Les points ne peuvent pas s'entremêler.

C'est quantique mais rationnel. Pas de 2,5. Ni de 42,74.

Je patrouillais, sur ce toit.

J'avais en tête des molécules à faire bouger, des synapses à activer. À réactiver plus exactement.
J'avais en main une matraque dorée.

Surveiller est un métier à part entière. À entières responsabilités.

Mais la responsabilité est agaçante, elle est plus fun quand on s'en débarrasse. Un coup d'instrument métallique sur sa sale caboche, et hop ! Disparue.

Jongler avec les conventions.

Dans cette nuit sans fin, il fait tout de même jour, mais à certains endroits. Endroits privilégiés ? Non pas. La nuit est bien plus apaisante. Le jour est agité mais monotone. La nuit est stagnante mais variée. Il faut savoir choisir. Élire le meilleur, et le meilleur pire.

Au pire on se trompe, et on rallume la lumière après.

Pour que quelqu'un se tape le luxe de ne pas créer, il faut que quelqu'un crée.
C'est la loi.

Alors je crée, pour la postérité.

Écrins, laissez-vous saisir !
Je saurai vous orner.


Créativement,
Le personnage lambda.

mardi 11 août 2015

Jour moins 20 !

Bonjour mesdames, bonjour mesdemoiselles, bonjour messieurs !


À 20 jours de la finale, je me dois d'annoncer que mon "Il est de ces musiques" possède 45 votes, et ce, grâce à vous !

Merci du fond du cœur ! Je suis bientôt dans les 30 premiers. L'objectif est d'être dans les 20 premiers mais c'est magique ☺

N'hésitez pas à voter ici : po.st/musiques si vous ne l'avez pas encore fait, et d'envoyer le lien à un max de gens ! Merci de m'aider à réaliser mon rêve ♥


À ciao !

mercredi 5 août 2015

... Vraiment ?



Tout a commencé par cette étoile
Perdue dans un vide

Tout a commencé, très magistral,
Par un mix d’acides

Tout continua, roches et astres,
Tout continua par l’expansion,
Ce qu’on nommerait désastre
Si ça n’avait permis nos noms.

Puis arriva le plus beau,
Quelque chose d’intéressant,
La création de l’eau,
La création du feu, de la terre et du vent,

Puis de la Vie sur Terre,
Dont le créateur est fier.

Vinrent donc les plantes et les animaux,
Et enfin l’Homme, ce jeunot,
Qui tient la Terre en respect
Depuis des tas d’années.

... Vraiment ?

samedi 27 juin 2015

#GrandPrix : Et de deux ... et de trois ?!

Waw !

C'est malade !


Les votes pour les qualifications sont ouverts jusqu'au 1er septembre 2015 aux adresses que voici :
En effet, deux poèmes supplémentaires de mon cru ont été sélectionnés pour le Grand Prix Automne 2015 sur Short Édition, et ça, ça fait plaisir !

Il s'agit de "Tu es poète !" et "Il est de ces musiques", deux textes dont je suis très fier.

Comme avant : des qualifications, une finale, et, à la fin, qui sait ? La publication ! peut-être que ce sera pour cette fois ? ☺

Ils ont déjà quelques votes (21 et 13). Je tiens donc à remercier ceux qui votèrent sans que je le dise !

Je rappelle "Hasard ou destin" : po.st/hasardoudestin, qui possède actuellement 35 votes (encore merci !).


On peut le faire !

mardi 2 juin 2015

Nothing lasts forever —

On m’a spoilé la vie des dizaines de fois
Et je m’apprête à faire la même chose avec toi —


Nothing lasts forever —


Et les amis – les vrais – se comptent sur le bout de tes doigts —


Nothing lasts forever —


Oh, et tu dois accepter :
Le soleil va se gaver de toi dans des millions d’années

Ce que tu as construit
Va n’être
Que suie
Dans le vide systémique —


Nothing lasts forever —


Tes papiers brûleront – Les cerveaux pourriront
Les emoji iront, piégés dans les serveurs,
Griller comme des fleurs
Jetées au barbecue —


Nothing lasts forever —


Tes tranches
De vie – De rire
Seront fumées
Par l'onde astrale —


Nothing lasts forever —


N’aie pas peur, carpe diem, tes mots auront
Peut-être
Une résonnance
Avant de disparaître —


Nothing lasts forever —


Les astres cligneront de l’œil ―
Et ce sera fini ― Et ce sera poussière
Même la poussière rôtira
Alors la belle affaire —

Peace and love, mes frères !

— Nothing lasts forever.

mercredi 27 mai 2015

#GrandPrix : "Hasard ou destin"

Bonjour ! Ça faisait longtemps !

Au beau milieu des révisions du bac, je vous informe qu'un de mes poèmes a été pris pour le
Grand Prix Automne 2015 sur Short Édition !

C'est comme la dernière fois : des qualifications, une finale, et, à la fin, qui sait ? la publication ! peut-être que ce sera pour cette fois ?

Il s'agit d'un #haïku nommé "Hasard ou destin".

Lire "Hasard ou destin"

► Voter pour "Hasard ou destin" ◄

(vous pouvez aussi utiliser le bouton
http://short-edition.com/voter/58572/etape-1
en-dessous de mon poème)

Il est en qualifications jusqu'au 1er septembre.
Merci, et à bientôt, je l'espère !
En attendant l'avis du Comité sur "S. H.", "Premières fois", "Nothing lasts forever", ...

jeudi 26 mars 2015

5ème sur 47 !

Bonsoir !

Ce billet pour vous exprimer combien je suis reconnaissant.
Je serai allé jusqu'en finale du Grand Prix Printemps Short Édition, et c'est grâce à vous, vous qui avez voté !

Merci donc.

J'aurai fini 5ème sur 47 lors de cette finale.
Je ne serai pas publié, mais qu'importe ! Ce fut une formidable aventure.

Merci encore, et bonne soirée !

mercredi 18 mars 2015

Semaine moins une !

À une semaine de la fin de la finale du Grand Prix Short Édition Printemps 2015, il y a une bonne nouvelle et une "mauvaise" nouvelle.

La bonne nouvelle, c'est qu'il ne manque actuellement que 69 votes à Nous sommes tous les fruits... pour être premier.

La "mauvaise" nouvelle, c'est qu'il manque 69 votes !!

Vous me direz, rien n'est impossible. Et c'est ce que je vous dis aussi. Rien n'est impossible.

360°, lui, a besoin de 74 votes, par exemple. Moins dealable, mais dealable quand même !

On peut le faire !
Merci de continuer à voter !

lundi 9 mars 2015

Tout ou rien

À l’heure où il faut faire un choix,
On zappe des milliers de textes,
De possibilités –
– Il faut en évincer.

Évincer la laideur, et parfois le superbe.
Faire d’un rien un tout, parfois d’un tout un rien.
Mais on ne savait pas ce que rien n’était rien,
Que ce tout était tout.

Ce rien nous rend alors le plus heureux des êtres,
Il a donc forcément quelque chose d’un tout.

Zappez, changez d’adresse, et changez-en encore ;
Brouillez les sources,
Nous reviendrons toujours vers ce tout-premier rien.
Rien n’aura plus que lui la saveur du bonheur.

À moins que ce rien-là perde sa belle aura.
Mais tu sauras la relever
Si tu en as envie.

Ce sera tout ou rien –
– Il faudra faire un choix.

dimanche 8 mars 2015

#finale : trois chiffres !

Salut ! Un petit message pour te remercier, humble visiteur, d'avoir apporté une pierre au mont de votes que j'ai actuellement : 100 sur po.st/nona (!!) et 95 sur po.st/0360 !

Merci donc !

Rappelle-toi, humble visiteur, qu'il ne me manque plus que 30 votes pour être 1er (jusqu'à nouvel ordre). Ainsi, n'hésite pas à en parler un maximum autour de toi ! (avant le 23 mars ☺)

Merci du fond du cœur !

lundi 2 mars 2015

On va, on va, on va en finale ♫♪

Ce 2 mars 2015, les internautes ont permis à mes deux (!!) poèmes de faire leur entrée pour la première fois (!!) en finale du Grand Prix Short Édition, pour la saison Printemps 2015.

C'est...

Énorme.

En clair, voilà comment ça va se passer :


Du 2 au 23 mars, vous êtes invités à revoter pour vos poèmes préférés, parce que les votes des qualifications ont été effacés.

Les liens sont les mêmes : po.st/0360 pour 360° et po.st/nona pour Nous sommes tous les fruits plus ou moins éloignés d'un non-amour passé.

N'hésitez pas, là encore, à en parler un maximum autour de vous sur les réseaux sociaux, ...

L'enjeu est la publication : le tout-premier, ainsi que 7 autres poèmes (eux sélectionnés par le jury) seront publiés dans Short, la revue de la littérature courte !

Voilà, c'est tout, et c'est déjà pas mal !


Du fond du cœur, merci pour cette aventure !

dimanche 22 février 2015

Finale, S-1 !

Bonjour ! Ce billet pour vous informer qu'il reste précisément une semaine avant la remise à zéro des votes, et donc avant la finale du Grand Prix Printemps 2015 ! C'est donc encore le moment, jusqu'au 1er mars, de lire mes poèmes et de voter pour eux. Je rappelle que, à l'issue de la finale tant attendue, les 7 premiers seront publiés dans Short, la revue de la littérature courte !

Merci donc de jeter un œil à Nous sommes tous les fruits plus ou moins éloignés d'un non-amour passé et 360°, mes deux textes en lice, et de leur apporter le soutien que vous leur jugerez nécessaire !

Je rappelle également que le vote peut s'effectuer facilement pour quiconque possède un compte Facebook ou une adresse e-mail - mais avec Facebook, c'est bien plus rapide (et sécurisé : le FBI ne récupèrera pas vos données, promis juré !).

Voilà, je pense en avoir tout dit. On se retrouve le 1er mars (ou avant si je poste un texte ici avant), voir si je vais en finale ou pas ! Quoiqu'il en puisse être, ç'aura de toute manière été une formidable aventure, et la générosité aura été forte avec une quatre-vingtaine (360°) et une soixante-dizaine (Nous sommes tous les fruits) de votes en deux mois. Ça fait beaucoup et je vous en remercie !

Bonne journée, et merci de partager un maximum ! Un petit tweet ou statut Facebook, ça peut faire son petit effet. À ciao !

samedi 7 février 2015

Lambeaux de verre

À l’aise dans son fauteuil, Smith tenait sa flûte à champagne comme on tient une épée, fièrement et redoutablement. Il battait tout le monde en ingestion de champagne. Il le buvait délicatement, mais sans faire un nombre incalculable de manières, et tout en gardant une dignité maîtrisée, virile et à la fois si raffinée. Cependant, l’évènement suivant le mit en incapacité de le boire ainsi, voire de le boire tout court. Fâcheux, mais réel.

Pour une raison inconnue, le ferry bascula. C’est alors que Smith, qui s’apprêtait à s’humecter les lèvres du nectar sacré – pour un être humain normalement constitué – qu’est le champagne, s’aperçut que sa flûte commençait à se fêler verticalement, comme si un objet au poids considérable – et à la lenteur exagérée, au vu du temps qu’elle mit à se briser en fins lambeaux de verre – l’eût frappée de front. Smith s’écria alors « Mais le verre n’a rien cogné, c’est absurde ! », avant d’amorcer un éclat de rire tout aussi distingué que sa chemise et sa cravate, toutes deux en soie fine. Son valet, pris d’un élan de sympathie, voulut le prévenir, et il aurait fallu qu’il le prévînt quelque peu plus tôt.

Un lambeau de verre humecté de champagne entra dans la digne bouche de Smith, lui raya violemment le palais, avant de ressortir de l’autre côté de son crâne. On vous épargnera le fabuleux voyage à travers la glande pinéale, et l’arrachement d’un bout de cervelle ainsi que son atterrissage poignant dans une plante verte[1].


jeudi 29 janvier 2015

Rose sinueux

Vu sur : http://inferrance.tumblr.com
Du rose s'insinue bien sinueusement
Au gré de la forêt qui l'accueille aisément
Les pins et les sapins - ou sont-ce des bruyères ? -
Aiment cette couleur qui embrasse leur vert.

vendredi 9 janvier 2015

#JeSuisCharlie

On se croit soudain très puissant
Quand c'est pour Dieu que l'on massacre
Des journalistes innocents
Dont le seul acte fut le sacre
De la liberté d'expression ;

En ce matin du 7 janvier,
Leur art a rencontré des cons
Qui les ont froidement tués
Pour de simples coups de crayon.

Mais que les tueurs ne croient pas
Que leur message était le bon,
Ni que nous baisserons les bras !

Puisqu'en menant leur sale action,
Ils ont cru semer la terreur.

C'est vrai qu'on a tous un peu peur...
Mais en asphyxiant douze abeilles,
Ce sont des millions qu'on réveille !

C'est pour qu'écrire reste un droit,
Et que la paix soit rétablie,
Que je le crie, et je le crois :

Je suis Français ... #JeSuisCharlie !

vendredi 2 janvier 2015

Eille, au fait !

Bonne année !

(Oui, comme ça, d'un coup, et avec un jour de retard) (Pardon)
Je n'ai qu'un souhait à formuler : que 2015 soit folle !
Que votre carrière soit florissante, vos études enrichissantes, les personnes aimantes, et votre vie rayonnante !

 
Et que cette année soit riche en évènements joyeux et bouleversants, tout ça tout ça :')

Je profite de ce billet pour rappeler combien je suis reconnaissant à ceusses qui m'ont suivi sur Short Édition durant cette année 2014 ! Deux nouvelles sont d'ailleurs en cours de délibération pour le Grand Prix Printemps 2015, croisons les doigts, hem hem. Mais deux poèmes sont confirmés, ça c'est bien sûr ça ! (Va-t'en donc voir les liens po.st/0360 et po.st/nona si ce n'est point déjà fait !)

Voilà, merci encore, et encore mes vœux parce qu'on n'est jamais assez vœuté !